Présentation du projet

La question des pots acoustiques insérés dans les murs et les voûtes de nombreuses églises en Europe a longtemps divisé les chercheurs, autant en archéologie qu’en acoustique.

L’efficacité est si difficile à prouver, même avec les moyens techniques d’aujourd’hui, que nombre de chercheur ont douté et doutent encore de l’usage de ces poteries en tant que dispositif acoustique.

Or, comme aucune certitude n’était établie sur la finalité de ce dispositif, les poteries ne faisaient pas l’objet d’une attention particulière lors des restaurations de monuments ou d’églises : ainsi de nombreux cas attestés au XIXe n’existent plus aujourd’hui.

Equipe

Face à ce constat, nous avons réuni une équipe pluridisciplinaire de chercheurs dans le cadre d’une action incitative de l’université de Poitiers (ACI) visant à faire un état de la question par l’historiographie et à travailler sur l’intention des bâtisseurs dans la mise en place des poteries dans les maçonneries, sans préjuger de la nature de cette intention.

En effet, outre l’usage acoustique, des hypothèses alternatives ont été émises, comme la régulation thermique, l’évacuation de l’humidité ou l’allègement des voûtes.

Or, disons-le derechef, nos recherches nous ont toujours ramenés vers l’hypothèse acoustique, en accord avec la tradition archéologique. Encore faut-il pouvoir étayer cette hypothèse par des preuves scientifiques convaincantes.

Recensement des pots acoustiques en Europe

Nous avons mis en place une recherche systématique des édifices français pour élaborer un inventaire. Des correspondants étrangers travaillant sur le sujet, partagent avec nous leurs propres données et inventaires. Nous arrivons à un total de 350 églises recensées en Europe et 200 en France mais nous savons qu’il y a en a beaucoup plus.

Parmi les 200 églises recensées en France, nous en avons visité une cinquantaine et nous avons mesuré les fréquences de résonance des pots contenues dans une vingtaine d’entre-elles, soit environ 600 poteries.

Recensement des pots acoustiques en France

Nous relevons des données architecturales et archéologiques des édifices religieux inventoriés pour confronter les données et observer des invariants éventuels, ou tout du moins, des règles d’implantation.

confrontation avec les connaissances théoriques de l’acoustique de l’Antiquité avec les époques Médiévales et Modernes fait aussi l’objet de notre attention et notamment, la filiation avec les fameux « vases » de Vitruve.

Dispositif expérimental

Nous recueillons des textes et des mentions qui sont passés au crible des acousticiens, des archéologues, des historiens de l’art et aussi, des linguistes afin d’éviter les contresens dans la lecture des textes.

L’ensemble de ces recherches est publié dans l’ouvrage « Archéologie du son : Les dispositifs des pots acoustiques dans les édifices anciens ». Sur ce site sont aussi disponible les diapos ou les textes des conférences que nous donnons ainsi que des rapports d’étude.

Recherche

Menu principal

Haut de page